Mes attentes pour Death Stranding : Au-delà de mes espérances ?

Death Stranding

Death Stranding ou l’énigmatique projet !

Parler de Death Stranding via la chronique Mes attentes pour un jeu n’est pas un exercice aisé. Cependant, j’ai envie de m’y risquer. Si vous avez déjà eu affaire à nos fiches biographiques en fin d’article, vous n’êtes pas sans savoir que je suis un gros fan de la franchise Metal Gear. Licence chère à mon coeur que l’on doit à Hideo Kojima. Donc il me semblait naturel de suivre avec intérêt son nouveaux projet : Death Stranding !

Que sait-on de Death Stranding ?

Tâchons déjà de poser les bases ! Death Stranding est un jeu développé par Kojima Productions et sera une exclusivité PlayStation 4. Le jeu, en cours de développement, accueille des acteurs tels que Norman Reedus (Daryl Dixon : The Walking Dead), Mads Mikkelsen (Le Chiffre : James Bond 007 – Casino Royale), Lindsay wagner (Super Jaimie), Léa Seydoux (James Bond 007 : Specte, la vie d’Adèle) et Troy Baker (Ocelot : Metal Gear Solid V: The Phantom Pain, Joel : The Last Of Us).

De ce que l’on a pu apercevoir dans les trailers, il est possible que le jeu traite de mondes parallèles, de mondes inter-dimensionnels. Quoique le 2ème trailer nous ferait penser que Death Stranding traite aussi de voyage dans le temps (allusion à la 2nde guerre mondiale).

Dans Death Stranding, On y incarnerait un certain Sam Briges (Sam Porter/ Sam Porter Bridges) livreur pour le compte d’une société (Bridges) et ce protagoniste ne serait pas le style de héro surcheaté que l’on aurait l’habitude de voir. Le protagoniste, comme d’autres personnages, aura l’occasion d’être connecté à un bébé. Ce dernier aurait la possibilité de vous octroyer des compétences comme la détection d’un danger, entre autre. Nous ne savons pas encore ce que représente ce bébé mais il y a de grandes chance qu’il prenne une part importante dans le jeu.

Selon certains intervenants, le titre de Kojima Productions se voudra connecté, mais surtout rassembleur. Hideo Kojima, lui-même insiste beaucoup sur 2 objets (plus dans la symbolique) : le bâton et la corde ! Le bâton serait considéré comme un élément d’attaque et la corde, elle, comme un élément liée à la connexion, au rassemblement.

La notion de mort dans le jeu ne sera pas considérée comme le fatal Game Over que nous connaissons. En effet, nous passerons, certes, de l’autre côté mais en mode vue subjective (vue FPS), et il nous faudrait accomplir des choses pour revenir à la vie.

Mes attentes

Je ne sais pas si vous connaissez le fameux discours We Are Homo Ludens de Hideo Kojima (lien ici-même), car je vais me baser sur ce texte afin d’étayer mes propos.

Maintenant, concentrons-nous sur la dernière partie du discours.

Jouer n’est pas un simple passe-temps, c’est la base essentielle de l’imagination et de la création. En réalité, les Homo Ludens (ceux qui jouent) sont aussi des Homo Faber (ceux qui créent).

Même si la Terre était dénuée de vie et réduite à des terres abandonnées et stériles, notre imagination et notre désir de créer survivraient – au-delà de la survie, cela apporterait l’espoir qu’un jour les fleurs pourraient éclore à nouveau. A travers l’invention du jeu, de nouvelles évolutions attendent.

Cette partie du discours ne serait-elle pas en quelque sorte le synopsis du jeu ? Je m’explique :

De ce que nous pouvons apercevoir des trailers du jeu, le monde ressemblerait fortement à un terrain de jeu post-apocalyptique (dénué de vie et réduite à des terres abandonnées et stériles). Et nous, joueurs (Homo Ludens mais aussi Homo Faber), devrons nous aventurer et affronter ce monde.

Toutefois dans notre partie, ne nous serait-il pas possible de collaborer avec d’autres joueurs qui, eux, seraient bloqués dans un autre monde (parallèle voire inter-dimensionnel) ? Ces derniers ne seraient pas représentés physiquement (quoique le bébé pourrait être un élément online). Par moment, il nous serait peut-être possible de passer d’un monde à l’autre. Il nous faudra aussi survivre dans cet environnement hostile mais aussi construire des éléments/du matériel afin de créer des ponts, de progresser. Notre but principal serait d’unifier le monde et que les joueurs se rassemblent petit à petit au fur et à mesure que nous évoluerons dans le jeu.

Bien évidemment, des créatures (aperçues dans les trailers) essaieront de nous empêcher d’atteindre notre objectif car elles seraient à l’origine de ce à quoi le monde ressemble et ne voudraient en aucun cas que les choses changent.

Et pourtant…

Il parait évident que je manque clairement d’exhaustivité concernant ce titre car j’évite volontairement l’aspect Silent Hill que le jeu pourrait avoir. Je vous épargne aussi la connexion que Metal Gear pourrait avoir avec le titre sachant que la licence appartient à Konami. Cependant, ce texte de Hideo Kojima me parle beaucoup plus que n’importe quelles théories. Bien évidemment et à l’heure d’aujourd’hui, nous ne pouvons que spéculer sur Death Stranding. Après tous, les faits n’existent pas, il n’y a que des interprétations !

MGSV: The Phantom Pain – Un aperçu de l’épilogue…

Et en bonus, je vous mets la vidéo de Julien Chieze car j’ai décidé d’écrire cette chronique suite au visionnage de sa vidéo.

Et vous Qu’attendez-vous de Death Stranding ?
N’hésitez pas à commenter sur Facebook ou via le site !

Author: Rogfox

Fondateur de Gamer's Ration MAG. Joueur PS4/PS3 et PC. Je suis un gros fan de la licence Metal Gear depuis plus de 15 ans ainsi que de la trilogie Mass Effect depuis 2008/2009. J'aime aussi ce que fait Naughty Dog depuis ces 10 dernières années. Je joue aussi à certains jeux de chez Ubisoft, de dévs indés et bien d'autres encore... Voilà voilà ! A très bientôt sur le site.

Laisser un commentaire